Travailler à l’étranger est une option que font, de plus en plus, de nombreux jeunes. S’expatrier peut en effet comporter beaucoup de bénéfices, lorsque vous parvenez à trouver un bon travail sur le long terme. CV international, meilleure qualité de vie, aventure… : la liste des avantages est longue. Pour trouver votre travail et jouir de ses avantages, suivez ces quelques pistes.

Faites un bilan personnel et professionnel

Avant de commencer votre recherche de poste à l’étranger, prenez le temps de voir clair dans vos ambitions. Demandez-vous pourquoi vous souhaitez travailler à l’étranger. Combien de temps durera votre séjour et dans quel pays vous souhaitez vous rendre ? Faites aussi le point de vos priorités. Que sont-elles ? Est-ce pour gagner de l’argent, développer vos compétences ou faire la découverte d’un pays ? Si vous parvenez à répondre à ces questions, alors vous pouvez passer à l’étape suivante. Il s’agit de celle consistant à tester vos capacités linguistiques et à les améliorer.

Améliorez vos connaissances linguistiques

La maitrise de la langue du pays d’accueil constitue un grand atout pour l’obtention d’un poste à l’étranger. Plus vos connaissances de cette langue seront étendues, plus vous augmentez vos chances de trouver un travail dans ce pays. Si vous n’avez pas une connaissance parfaite de cette langue, il vous faudra commencer à vous exercer, à améliorer vos connaissances, plusieurs mois à l’avance, avant votre départ. En procédant de la sorte, vous aurez le temps d’acquérir le plus de connaissances possible. Pour atteindre votre but, vous avez le choix entre plusieurs méthodes. Vous pouvez, par exemple, vous inscrire dans un institut, acheter une méthode d’apprentissage autonome, faire des échanges avec un natif locuteur de la langue. C’est à vous de choisir la méthode qui vous conviendra. Vous pouvez aussi profiter de vos séances d’apprentissage de la langue pour vous familiariser avec la culture du pays. Ainsi, vous préviendrez facilement les faux pas, les chocs de culture et le mal du pays.

Modifiez votre Curriculum Vitae (CV)

La présentation du CV se fait différemment d’un pays à l’autre. Certains pays acceptent des CV de plusieurs pages pendant que d’autres les rejettent. Chaque pays possède aussi ses spécificités en ce qui concerne l’entête. Certains acceptent les mentions de résumé du parcours et objectifs de carrière en tête de page, tandis que d’autres non. Dans certains pays, il est possible d’ajouter une photo, de mentionner les expériences de bénévolat, et dans d’autres, ce n’est pas admis. Pour éviter les maladresses qui pourraient vous faire perdre des opportunités, renseignez-vous et modifiez votre CV en fonction des spécificités du pays où vous voulez aller.

Gardez aussi en tête que vous ne devrez pas faire un mélange de l’Anglais américain et de l’Anglais britannique, si vous recherchez un poste aux États-Unis ou au Royaume-Uni. Faites également attention au format de date, au vocabulaire… Comme précaution, vous pouvez demander, si possible, à des amis originaires du pays de destination de votre CV, de bien vouloir vous faire une relecture afin de déceler les erreurs, s’il y en a.

Procédez à la reconnaissance de vos diplômes

Les diplômés de l’enseignement supérieur français sont souvent confrontés à la problématique de reconnaissance de leurs diplômes, quand il s’agit de trouver un emploi à l’extérieur, surtout dans certains pays. Pour avoir des renseignements, vous pouvez vous adresser au Centre Enic-Naric France, le centre français d’information sur la reconnaissance académique et professionnelle des diplômes. Ce centre vous donnera les informations nécessaires sur la comparabilité des diplômes à échelle européenne.  Vous pouvez également demander une attestation à ce centre pour rassurer les entreprises sur votre parcours et vos compétences. Ceci vous coûtera néanmoins quelques euros.

Informez-vous sur le marché de l’emploi dans le pays d’accueil

Cette étape est très importante. En vous renseignant sur l’économie du pays et le marché de l’emploi, vous pourrez savoir si vos perspectives d’emploi sont favorables et si votre profil pourra correspondre aux besoins de recrutement du pays. Ayez à l’esprit qu’il est plus facile de se faire recruter à l’étranger dans certains professions et secteurs d’activités que dans d’autres. Par exemple, les ingénieurs, les commerciaux, les professionnels de la santé, de l’énergie, du tourisme, de l’hôtellerie-restauration ou bien encore du bâtiment ont plus de chance de se faire recruter à l’étranger. Un coup d’œil sur la législation du travail du pays, les salaires (le salaire minimum), la protection sociale, les heures de travail hebdomadaires et le coût de la vie ne sera pas non plus inutile.

Faites les recherches d’emploi

Après ces étapes, vous pouvez commencer à faire vos recherches pour trouver le poste dont vous avez besoin. Vous devez à cet effet recourir aux canaux qui suivent :
  • Les sites de recherches d’emploi
Il existe sur internet de nombreux sites qui proposent des offres d’emploi à l’international. Ces offres concernent des postes peu qualifiés comme des postes qualifiés, des missions de courte durée pour les vacances ou encore des emplois correspondant à des CDI. Au nombre des sites de recherche d’emploi, il y a : Pôle Emploi international, Career, Michael Page, Indeed, Réseau Eures, etc.
  • Votre entourage
L’entourage peut aussi s’avérer utile pour la recherche d’emploi. Si votre entourage comprend quelques proches et connaissances ayant vécu auparavant à l’étranger dans le cadre des études ou du travail, vous pouvez aussi vous rapprocher d’eux. Ils pourront peut-être vous fournir quelques informations et potentiellement des contacts utiles.
  • Les entreprises françaises installées à l’étranger et les expatriés
Pour trouver un poste à l’étranger, vous pouvez aussi vous rapprocher des entreprises françaises installées dans le pays d’accueil. Vous trouverez leur liste auprès des Chambres de Commerce et d’Industrie. Vous pouvez aussi intégrer des communautés d’expatriés comme les groupes Facebook et autres foras spécialisés. Vous serez surpris de l’aide que ces derniers vous apporteront.
  • Les agences de placement
Les agences de placement constituent aussi un canal pour la recherche d’emploi à l’étranger. Elles vous accompagnent contre une somme forfaitaire dans l’accomplissement des démarches administratives. Faites cependant attention, car toutes ces agences ne sont pas fiables.
  • Rendez-vous sur place
Certains chercheurs d’emploi à l’étranger préfèrent aussi se rendre dans le pays d’accueil pour mener une recherche active et rencontrer directement les entreprises. Cette démarche a l’avantage d’être plus rapide pour avoir des entretiens. Elle nécessite cependant des investissements financiers pour la prise en charge du séjour sur place. Vous pouvez choisir cette option, si le pays que vous visez est un pays frontalier ou si vous avez des connaissances capables de vous héberger durant votre séjour.

Préparez le déménagement

Lorsque vous êtes enfin arrivé à obtenir le poste souhaité, le déménagement est forcément une étape cruciale. Vous devrez du coup penser au transport de vos biens vers votre nouveau pays de résidence. À cette étape, il est recommandé de faire appel à des déménageurs spécialisés. Ces derniers s’occuperont de la préparation de votre voyage, et vous renseigneront sur les formalités douanières, les taxes à payer pour faire entrer vos bagages dans le pays. Certains vous feront des réductions sur le retour vide et vous feront économiser sur les surcroîts.

Pour la sécurité de vos biens, certains déménageurs vous demanderont de mettre vos biens de valeurs sous scellés dans des malles métalliques faciles à manipuler. Vous leur donnerez ensuite le double des clés pour faciliter les vérifications des contenus au niveau du passage en douane. Pensez à demander au déménageur de faire l’inventaire des objets à emporter et remplissez une « déclaration de valeur » de ces biens. Cette déclaration doit comporter la valeur globale de vos bagages et la valeur individuelle de chaque article. C’est ce document qui vous servira en cas de dégradation de vos bagages, pour une demande d’indemnisation.
Prêt à « sauter le pas » ? Prenez vos précautions pour vivre pleinement cette aventure enrichissante.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here