Le contexte actuel nous laisse entendre partout que l’humanité s’en va disparaître avec le lot d’actions dévastatrices posées tant par l’individu lambda que par le scientifique avisé. La protection de l’environnement est alors devenue la devise, la priorité de grandes organisations et institutions internationales à travers le monde. Elles luttent au jour le jour pour un environnement plus sain et viable. Le bien-être de l’environnement a un impact non négligeable sur la survie ou non de la race humaine. À chaque ère de l’évolution de l’humanité, il est remarqué une hausse du taux de pollution. Pourtant, des gestes simples et pratiques existent pour faire de nous des éco citoyens soucieux de la sauvegarde de la planète pour notre progéniture. Chaque jour qui passe nous voyant inactifs nous rend encore plus responsables de la destruction progressive de la nature. Les gestes simples et bénéfiques sont à notre portée. Il nous revient de savoir si nous voulons les adopter ou pas. Ces actes à poser pour une préservation de la planète sont de diverses natures et de divers ordres.

Éviter au maximum la pollution

Le premier acte simple que l’on puisse poser pour veiller sur son environnement est le bannissement pur et simple de la pollution de son quotidien. Cela veut simplement dire qu’il faut éviter les gestes qui portent atteinte à l’environnement. Il est facile de remarquer qu’autour de nous se trouvent des objets qui sont des pollueurs à outrance de l’environnement. Il y a aussi de nos actes qui ne rendent pas service à la nature. Que faut-il faire ?

Gestion des déchets

Vous avez un tas d’ordures ou des objets qui trainent dans votre chambre que vous devez jeter, prenez le soin de pratiquer tous ces gestes basiques, mais écologiques.

  • Ranger les objets : vous avez d’abord à apprendre à ranger et à classer vos déchets selon que c’est solide ou liquide. Vérifiez aussi la toxicité de certaines substances de certains produits que vous comptez mettre à la poubelle. Veillez à considérer que les produits issus de la même matière ou obéissant au même procédé de fabrication, leur emballage est à mettre dans le même sachet plastique.
  • Remplir les sachets : le remplissage se fait minutieusement pour ne pas permettre que des miettes ou des bouts restent sur le sol. Vous veillez à ramasser au cas où cela se verserait sur le sol. Ensuite, n’omettez pas d’attacher le bout des différents sachets avec de petites ficelles. Si vous le voulez, pour faciliter la tâche aux agents collecteurs, précisez la nature du contenu des sachets.
  • Descendre vos déchets : vous devez en ce moment prendre sur vous de vérifier la fréquence de passage du camion collecteur d’ordures. Il ne faut pas que vos ordures durent à l’extérieur pour salir la devanture ou pour s’éparpiller dans la rue. Descendez précautionneusement les sachets pour ne pas les déchirer.
  • Jeter dans la poubelle : si vous descendez tous les sachets que vous avez faits, mettez-les dans la poubelle et fermez comme il se doit. S’il le faut, prenez des poubelles à couvercle lourd. C’est seulement avec cette précaution que vous pouvez être sûr que le vent ne va pas éparpiller vos déchets dans la rue.

Mentalité écologique

Pour être dans la bonne dynamique de protection de la nature, le plus difficile est de se faire éco citoyen. Il vous faut  faire des gestes élémentaires.

  • Faire ce que les autres doivent faire : il vous revient de donner l’exemple à ceux qui vous entourent. Lorsqu’il y a un sachet qui traine dans la rue, peu importe que celui qui l’a jeté soit toujours à côté, il est bien de mettre le sachet dans la poubelle vous-même, histoire d’en profiter et pour lui donner une leçon et pour poser un acte bienveillant envers la nature.
  • Préférer le sport : les différents moteurs n’aident pas la nature à se faire une bonne santé. Ce sont des pollueurs. Employer le moins possible les moyens de circulation à moteur est à encourager. Le mieux à faire est de se servir de ses jambes ou de son vélo s’il y a une course urgente à réaliser dans le quartier. Ce n’est pas déconseillé d’aller au travail à pied.  

Planter des arbres

Plus la faune et la flore se portent, plus la nature progresse en parfait état.

L’acte le plus bénéfique pour la nature, après sa destruction par des acteurs bien connus visant la rentabilisation des ressources naturelles, est la revalorisation des biens ou le remplacement, c’est-à-dire le reboisement.

Dès lors que la végétation est détruite pour fournir les matériaux de fabrication d’objets de confort aux industries, il urge en même temps de faire le nécessaire pour reboiser. Les arbres participent à l’atténuation de la chaleur et soulagent un peu la couche d’ozone.

Les nuages qui montent dans le ciel proviennent de l’évaporation de la chaleur favorisée par les arbres. La nature a horreur du vide. Lorsqu’il n’y a pas assez d’arbres, le désert s’installe et le sable conquiert le terrain. La chaleur augmente et les dégâts sont énormes

Préférer les emballages simples ou les produits sans emballage

En termes d’achat, aller au supermarché avec la liste des produits dont on a besoin et la qualité de produits dont on peut faire usage est également l’œuvre du bon sens. Le plus clair du temps, les produits dans les centres commerciaux et les supermarchés sont proposés dans des emballages.

La première étape est d’éviter au maximum de toucher aux produits emballés. Les paquets sont plus écologiques. C’est une réduction du nombre de plastiques à emporter chez vous et en même temps de la pollution atmosphérique. Les fruits et les aliments vendus à découvert sont d’ordre à fournir moins d’emballage. Il est bien de savoir où on peut acheter ces produits. Les petits marchés de quartier ou de zone sont mieux situés pour vous fournir de pareils produits offerts par des commerçants producteurs.

Il est bien, au cas où l’emballage s’impose, de veiller à prendre les produits avec les emballages les moins compliqués ou réaliser dans une matière moins polluante ; le plastique est à supprimer petit à petit de vos habitudes. Cela n’est pas très bénéfique pour ceux qui vous entourent en général et pour le sol en particulier.

Économiser les appareils

Les progrès de la technologie nous ont placés dans une situation de dépendance vis-à-vis des machines. C’est principalement ce qui est à éviter. Vous êtes à même de sortir de cette dépendance si vous réussissez à instaurer autour de vous une ambiance de travail à la main et faits par soi.

Dans la maison

Prenez grand soin de vos objets en les nettoyant régulièrement pour éviter une plus grande utilisation pour peu de résultat ou de performance. Lorsque la poussière s’accumule, les machines ont tendance à ne plus fonctionner de façon optimale. Cela est à éviter. Les lampes sont à essuyer quotidiennement, les appareils de première utilité aussi. Vérifiez chaque fois que vous avez bien fermé le robinet. L’eau est une denrée rare.

À la cuisine

Vous avez envie de faire la vaisselle, mettez le lave-vaisselle au repos pour un bout de temps. Cela vous permet d’économiser de l’eau. Vous avez également la certitude que tous les déchets ont bel et bien été nettoyés. Faites pareil pour tous les appareils entrant dans la préparation. Le four n’est pas à allumer tous les jours. Profitez des fois de quelques journées ensoleillées pour vous faire un barbecue.

Aux toilettes

 L’eau est à économiser par tous les moyens possibles. Employer les eaux usées pour chasser les matières fécales et prendre un bain sont des actes très économiques. En les faisant au quotidien, vous réduisez largement votre consommation d’eau et la facture d’eau n’en est que moins chère.

Miser plus sur le naturel

À ce stade, il est question de développer autour de soi un environnement sain et sans ondes électromagnétiques. C’est le début d’un processus de désintoxication. Les appareils comme le téléphone, l’ordinateur portable ne doivent pas rester en contact avec vous trop longtemps. Cela est source de plusieurs maladies pour l’utilisateur d‘abord et pour son entourage après.

Les ondes se propagent à une vitesse assez rapide, mais pas remarquable. À la longue, les effets vont se faire ressentir et vous vieillirez plus rapidement que ceux que vous côtoyez. Dans le but de veiller à votre propre bien-être et d’anéantir la propagation nuisible des ondes, il est de bonne foi de réduire au mieux le temps de cohabitation avec ces outils au quotidien. C’est un gage de bonne santé

Employer les nouvelles technologies écologiques

Autour de soi, l’évolution scientifique a permis d’avoir à portée de main plusieurs outils dégageant un taux infime d’ondes freinées grâce au mécanisme interne des appareils mêmes. Mieux, il existe des façons propres et écologiques de se procurer de l’énergie, il est question de miser sur les dons de la nature. Aujourd’hui, les scientifiques réfléchissent pour trouver un moyen plus utilitaire et écologique d’employer les faits naturels pour créer de l’énergie renouvelable pour le bien-être de la planète tout entière.  

  • Le solaire : c’est la technique développée autour du soleil. Il s’agit d’employer les rayons solaires pour produire de l’énergie capable de faire fonctionner les appareils. Cela rend plus facile l’indépendance économique aux agences de fournitures d’énergie électrique et supprime la dette de la facture.
  • L’éolienne : c’est le procédé par lequel le vent est utilisé pour actionner une hélice. Le vent fait faire des tours à l’hélice, cela produit de l’énergie. C’est une idée scientifique basée sur l’exploitation des différents espaces où les vents sont assez forts. L’éolienne est jusque-là une technique difficile à apprivoiser pour les ménages eux-mêmes parce que nécessitant de gros investissements.

Il y a d’autres processus pour obtenir de l’énergie sans recourir à la méthode classique qui n’est pas toujours dans l’optique d’aider la nature à mieux prendre soin d’elle et des créatures qui dépendent d’elle.

Réutiliser ses objets

Vous avez des emballages et des sacs sur vous, vos pots et vos paniers. Faites-en usage pour aller faire vos emplettes. Lorsque vous avez l’opportunité de faire des achats, conservez les emballages pour les utiliser après. C’est dans l’intérêt de tous. Cela vous permet de réduire l’utilisation d’emballage de plus en plus et vous réussissez à faire des économies. Avec un panier tressé, vous pouvez faire vos emplettes dans n’importe quelle sorte de marché. Les différents points de vente en vrac, vous devez les cibler. Prenez les produits de grande qualité dont vous pourrez employer l’emballage à d’autres fins. C’est pour le bien de ceux qui vous entourent. Même pour vos vêtements, il vous les faut de bonne qualité. Ainsi, vous aurez à les porter le plus longtemps possible. Certains types de vêtements dégagent des fibres de plastique comme les habits en fibres. Mieux vaut ne plus en mettre.

Recycler les déchets

Chaque objet que vous allez jeter dans la poubelle est utilisable à d’autres fins. S’il vous est inconnu le moyen de les remettre à nouveau en circulation, renseignez-vous.

Les industries spécialisées

Certains produits toxiques comme les piles ne sont pas à mettre dans les poubelles ordinaires. Il existe des centres de stockage et de recyclage spécialisés. La plupart de ces centres ont des périodes particulières pour la collecte des déchets. Rendez-vous à la municipalité pour avoir le plan de collecte et vous inscrire pour faire partie de leurs escales.

Les agences de stockage et de redistributions

Ce sont des maisons de collecte de vos produits usités. Ils les offrent après à des structures devant les utiliser pour fabriquer d’autres objets pouvant vous être revendus après. Ce sont des agences communautaires pour la plupart dans le social. Les organes de défense de la nature leur prêtent souvent main-forte dans la réalisation de leur tâche. Si vous êtes un fin bricoleur, c’est à votre actif. Il vous est facile avec un esprit innovateur et créatif d’imaginer une seconde vie pour vos objets. Vous pouvez les employer autrement pour autre chose que ce à quoi ils étaient originellement destinés.

Partager ses astuces autour de soi

Vous en savez déjà beaucoup sur la protection de l’environnement et avez des notions de base dans le domaine. Prenez un peu de votre temps pour partager avec les autres vos connaissances dans le secteur. Les plus ignorants ont juste besoin qu’on les tienne par les bras pour leur montrer le chemin. Des fois, il est facile de remarquer que les gens changent d’avis sur l’un de leurs comportements justes parce qu’ils ont bénéficié de plus d’éclaircissement sur ce qui est nuisible ou pas dans l’acte qu’ils avaient l’habitude de poser.

Tout le travail revient à sensibiliser également l’entourage pour une plus grande mobilisation de la population dans la protection de la nature. Si tout le monde pouvait en savoir autant sur les méfaits quotidiens, il y aurait ne serait-ce qu’un brin de changement dans la mentalité de tous.

S’engager pour la lutte pour l’environnement

La mobilisation est l’étape qui suit. Vous êtes en droit de créer dans votre milieu de vie une association de défense de l’environnement. Il vous est offert deux principales options. Vous engagez dans la vie associative pour la protection de l’environnement. Pensez à tout ce monde qui ne sait rien à propos de la dégradation de l’environnement. Votre seul geste un jour à un moment précis peut augmenter la durée de vie de la planète de quelques secondes.

Vous pouvez également investir dans la protection de l’environnement. Peu importe votre secteur d’activité, vous pouvez devenir plus écologiste et améliorer l’état du monde. C’est à l’actif de votre société qui sera garante de la nature. Votre image à l‘extérieur n’en sera que plus verte, plus utilitaire. Vous avez à prendre en charge les grands axes de développement des projets scientifiques et y apposer votre marque écologiste par un investissement. Ce n’est que par ce moyen que vos prochains services produiront des biens pour votre structure et du bien-être pour l’environnement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here