Le secteur du bâtiment est un secteur qui recrute énormément. Les anciennes constructions ne sont pas encore finies et des nouvelles sont programmées. Même s’il faut admettre que les structures sont de plus en plus modernes et automatisées, il faut aussi reconnaître qu’elles ne se montent pas seules. Le besoin d’un ingénieur, d’un maçon, d’un carreleur, d’un soudeur, etc. se fait toujours ressentir. Si certains profils n’ont pas besoin de diplômes universitaires, d’autres par contre les rendent impératifs. Si vous êtes à la recherche d’un travail, d’une reconversion professionnelle, ou encore à la recherche d’un cursus professionnel post bac, cet article qui met en relief 5 des métiers les plus prometteurs dans le domaine du BTP et qui pourraient vous être d’une grande aide.

Sommaire

Découvrir les métiers du BTP : cas de la maçonnerie


Il est l’indispensable des chantiers. Sans lui, les briques ne se monteront pas toutes seules. Tout en suivant les recommandations du chef chantier ou de l’architecte, le maçon pose les fondations de la construction. Les cloisons, ou encore les fenêtres. Toutes ces structures sont montées par lui. Il serait donc étrange d’imaginer un chantier de construction sans maçon !
Pour devenir maçon, vous pouvez directement opter pour un CAP. Vous avez la possibilité de vous inscrire pour un CAP maçon ou alors pour un CAP constructeur d’ouvrages en béton armé. Vous pouvez aussi opter pour les différents diplômes professionnels suivants :

  • Métiers de la pierre ;
  • Métiers de la piscine ;
  • Maçonnerie ;
  • Technicien du bâtiment organisation et réalisation de gros œuvre ;
  • Titre professionnel chef d’équipe gros œuvre ;
  • Titre professionnel maçon du bâti ancien.

Toutefois, vous pouvez encore viser plus loin en obtenant un BTS en bâtiment ou un BTS enveloppe des bâtiments pour en apprendre plus sur les métiers du BTP et la maàonnerie en particulier.

À combien est rémunéré un maçon ?

À ses débuts, un maçon, surtout s’il est ouvrier, gagne le SMIC, mais l’évolution de carrière se fait très vite et avec elle l’évolution du salaire.

L’électricien de bâtiment : il illumine vos locaux !


Spécialiste des installations électriques
, l’électricien (ne) est la personne qui installe le courant. Son travail est fiable et garanti à cause des formations qu’il a suivies dans le domaine. Que ce soit pour un nouveau bâtiment ou pour une rénovation, l’électricien répond présent. C’est un métier qui demande une certaine adaptabilité vu que les notions évoluent énormément dans le domaine. L’électricien est sans cesse un super héros du courant.

Comment devenir électricien ?

Vous pouvez certes vous former sur le tas pour devenir électricien, mais il est recommandé de suivre une formation adaptée et certifiée avec un diplôme. Vous y gagnerez à être embauché sur des chantiers importants. Pour devenir un électricien, vous pouvez opter pour les formations ci-dessous :

  • CAP préparation et réalisation d’ouvrages électriques ;
  • BEP métiers de l’électrotechnique ;
  • Bac pro ELEEC ;
  • MC maintenance technicien en énergie renouvelable.

Quel est le salaire d’un électricien ?

À ses débuts, l’électricien gagnera environ 1500 euros. Avec de l’expérience et selon le chantier, il pourrait en gagner 1000 de plus.

Les menuisiers : pour des meubles et bien plus !

Le menuisier est une personne qui travaille essentiellement le bois. Son rôle est de le tailler, de le couper, de lui donner des formes afin de le rendre utile. C’est un parfait artisan. Un peu plus qu’un métier, la menuiserie est un art. Non seulement le professionnel de ce domaine fabrique les meubles, mais il en assure la pose. Il est indispensable sur les chantiers surtout pour les constructions en bois. De nombreuses tâches lui incombent. C’est en effet au menuisier de procéder au choix du bois adapté pour telle ou telle construction.

Quelles sont les qualités indispensables pour être un bon menuisier ?

Il est important pour le menuisier d’être en bonne condition physique. Travailler le bois peut être épuisant surtout si ce dernier pèse. Il doit être créatif et avoir le détail fin. L’esthétisme et la propreté ne doivent pas lui faire défaut. Il doit avoir de la dextérité et posséder de bonnes notions en géométrie. Elles lui permettront de lire et comprendre les plans de construction.

Carrière et salaire d’un menuisier

La menuiserie est un métier artisanal très passionnant. Il arrive certes que des machines soient utilisées pour faciliter le travail, mais toute la création est du mérite du menuisier. Il peut travailler de façon indépendante ou pour une entreprise. Son salaire avoisine 2000 euros. Cependant, avant de convoiter ce salaire, il faudra obtenir l’un des diplômes ci-dessous :

  • CAP menuisier ;
  • CAP charpentier bois ;
  • CAP arts du bois option tourneur ;
  • BCP menuisier agenceur ;
  • BAC pro technicien constructeur bois ;
  • BTS système constructif bois et habitat ;
  • BTS développement et réalisation.

Le plombier chauffagiste


Autrefois, les deux entités étaient distinctes. Mais de plus en plus, elles sont cumulées de nos jours. Le plombier chauffagiste est celui qui se charge de la tuyauterie et donc de toutes les installations sanitaires. Son travail repose essentiellement sur les plans de l’architecte. Il lui revient de les suivre minutieusement afin de tracer les canalisations. Avec le plus que lui apporte le volet chauffagiste, le plombier peut aussi mener à bien les différents travaux qui vont dans le cadre des installations de radiateurs, chauffages, etc.

Les qualités nécessaires pour être un bon plombier chauffagiste

Si vous avez les aptitudes d’un scout, le métier de plombier chauffagiste vous correspondra certainement. En effet, ce dernier doit se montrer disponible parce qu’il pourra lui arriver de se déplacer vers des endroits très loin de chez lui. Il pourra aussi lui arriver d’être demandé en urgence par ses clients à des heures qui défient toute logique. Le plombier chauffagiste doit disposer de toutes ses aptitudes physiques. Même s’il est possible de remarque que le métier se féminise de plus en plus, il est important pour les candidats au poste d’avoir la capacité de manier au minimum certaines charges lourdes. En effet, certains appareils sont très lourds. N’oublions pas qu’il est important d’avoir le contact facile pour se faire une clientèle et la fidéliser surtout lorsque le plombier chauffagiste travaille à son compte.

Quelles formations pour devenir plombier chauffagiste ?

Dès la fin du collège, il est possible de faire son orientation vers le métier de plombier chauffagiste. Vous pouvez passer un CAP installateur thermique. Au bout de deux ans d’apprentissage, vous pouvez décider de vous perfectionner ou de vous spécialiser avec un BP monteur dépanneur en froid, ou opter pour un BP équipements sanitaires tout simplement. Certains diplômes comme le BTM installateur de système de génies climatiques donnent aussi accès au métier de plombier chauffagiste.

Le peintre en bâtiment: pour un intérieur chaleureux

Le peintre bâtiment est très souvent la dernière personne qui intervient sur un chantier. Sa mission est de peindre et revêtir les murs et façades. Il peut aussi bien faire la finition d’un chantier que la rénovation d’une construction.

Quelles qualités faut-il avoir pour devenir un excellent peintre en bâtiment ?

Ici encore on fera appel à l’artiste qui sommeille en vous. Bien souvent, il vous sera demandé de créer des couleurs afin d’obtenir une touche personnalisée. Si le client n’a pas d’exigence, il reviendra au professionnel de choisir la couleur qui se mariera le mieux avec l’ensemble du décor. Le peintre bâtiment doit impérativement avoir de grandes capacités d’adaptation et se tenir informé des nouvelles techniques qui voient le jour. La ponctualité aussi doit être une de ses qualités. Le peintre en bâtiment doit respecter les délais de livraison qu’ils se sont fixés avec le client surtout lors des gros chantiers. Cela fait donc appelle à sa capacité à pouvoir faire des estimations correctes. Il faut le dire, la peinture est un métier manuel, il peut y avoir des imprévus. Passant de nombreuses heures debout, il est important que ce dernier jouisse d’une bonne santé et d’une grande forme physique. Si d’aventure, il lui arrivait de travailler sur de grands chantiers, ses valeurs du travail en équipe lui seront d’une grande utilité.

Formation et possibilité de carrière pour un peintre en bâtiment

Pour devenir peintre en bâtiment, le CAP peintre applicateur de revêtement est primordial. Pour ceux qui désirent être plus outillés, le BT peinture revêtement et le BTS aménagement et finition sont des options qui permettent d’occuper des postes importants. Les peintres bâtiments titulaires de leur baccalauréat pourraient très vite devenir des responsables de chantier. Les plus travailleurs ayant des notions importantes en gestion, mais surtout en comptabilité pourront s’installer à leur compte. En début de carrière, le salaire est modeste. Cependant, il évolue avec l’expérience et les compétences.
Les métiers du secteur Bâtiments Travaux Publics sont riches et très variés. Ils peuvent amener à travailler en extérieur comme à l’intérieur. L’évolution de carrière y est garantie. Avec ce secteur qui ne désemplit pas, faire un choix de carrière dans le BTP est un investissement sûr. Le BTP se porte bien et recrute sans cesse. Les besoins sont divers et varient selon le type de chantier. Que ce soit pour les gros travaux (fondations, toitures, murs) ou pour les petits travaux (carrelage, menuiserie, plomberie, etc.), de nombreux métiers sont accessibles dans le domaine du BTP.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here