Science transversale, la métrologie est une science qui s’applique dans tous les domaines où des mesures quantitatives sont effectuées. De façon plus précise, la métrologie est la science de la mesure qui définit les principes et les méthodes devant permettre de garantir et maintenir la confiance envers les mesures résultant des processus de mesure. Dans presque tous les secteurs d’activités, les décisions se prennent sur la base des résultats de mesures. Mais il faut reconnaitre que ces résultats de mesures sont assortis de grandes incertitudes.

Afin d’asseoir la pertinence de la décision, il est indispensable de maitriser les incertitudes. Cette maitrise contribue à faire une interprétation intelligente des différents résultats de mesures obtenus. Et cela ne peut que se faire grâce aux appareils de mesure de la qualité. En conséquence, quel est l’intérêt des appareils de mesure de la qualité ? Mais avant, il convient de rappeler l’utilité de la métrologie.

L’utilité de la fonction métrologie dans l’entreprise

Cela peut paraitre anodin lorsqu’on le dit, mais il est certain que nous utilisons tous la métrologie sans en avoir réellement conscience. Dans l’entreprise, l’accès à une connaissance passe bien souvent par la détermination d’un nombre et la mesure qui fournit ce nombre ne peut se concevoir sans une unité, un étalon et un instrument de mesure. C’est cela même la raison d’être de la métrologie. Elle n’est pas seulement une discipline particulière des sciences physiques et chimiques, mais elle est la base de toutes nos activités quotidiennes. En effet, la maitrise des incertitudes est l’un des deux enjeux principaux de la science métrologique, avec la mise à disposition de références fiables et stables. En conséquence, la science de la mesure que constitue la métrologie permet à tout industriel ou à toute société de maitriser le processus de mesure.

De façon plus précise, la métrologie permet de :

  • Maitriser les processus de fabrication ;
  • Vérifier et évaluer la conformité des produits aux particularités techniques et réglementaires ;
  • Contrôler la qualité des produits ;
  • Vérifier l’exactitude des résultats analytiques ;
  • Assurer la loyauté des échanges commerciaux et la protection des intérêts du consommateur ;
  • Assurer la protection de la santé et de la sécurité des citoyens ;
  • Assurer la préservation et la protection de l’environnement.

La métrologie occupe une place importante dans l’entreprise. Celle-ci ne peut acquérir et donner l’assurance des moyens de contrôle de mesure et d’essai que si elle maitrise la connaissance des performances exactes de ses moyens ainsi que leurs limites d’emploi et leurs comportements dans le temps. La fonction métrologie par rapport à l’entreprise constitue un réel investissement qui concourt à la qualité des différents produits, de façon simple, efficace, économique et sûre.

Pour offrir une qualité certaine et mettre en confiance vos clients, il est important d’assurer un contrôle de qualité pour vos produits. Plusieurs entreprises peuvent vous accompagner dans ce sens. C’est le cas par exemple de Someco, qui est une société qui vous offre un service d’appui technique, un service de maintenance, un SAV et des prestations d’étalonnage. L’avantage avec les entreprises spécialisées est qu’elle vous met à disposition, des techniciens expérimentés qui vous assureront un service de qualité dans le respect des délais annoncés.

Assurer la qualité des mesures

Afin de limiter les risques économiques encourus à accepter un produit non conforme ou ne respectant pas les normes réglementaires, il est nécessaire de réaliser des mesures fiables et de bonne qualité. Dans le cas d’espèce, deux critères fondamentaux sont à prendre en considération. Il s’agit de l’exactitude des instruments de mesure de qualité et la confiance qu’on peut accorder au résultat de mesure ; lequel se quantifie par l’incertitude de mesure.

En tant qu’entreprise, vous vous devez d’assurer la qualité des résultats de mesures que vous réalisez et de connaitre l’incertitude de mesure en lien avec les objectifs. Pour réaliser cela, il est important de faire à plusieurs entités. Il faudra alors :

  • Associer les bureaux d’études qui spécifient les caractéristiques des produits de façon à définir les moyens de mesure utiles pour les contrôler ;
  • Interroger les acteurs de la fabrication afin d’analyser les moyens de mesures nécessaires à assurer la maitrise des fabrications ;
  • Former le personnel chargé de la gestion du parc des instruments de mesure ;
  • Définir les méthodes d’étalonnage internes ou externes ;
  • Étudier la façon de suivre la traçabilité des mesures ;
  • Mettre en place des techniques de surveillance des procédés de mesure qui vous mettront à l’abri d’éventuelles anomalies.

La traçabilité aux étalons nationaux

Au regard de la mondialisation de l’économie, la traçabilité aux étalons nationaux répond à deux préoccupations essentielles : assurer une harmonisation des mesures au plan national et international et permettre une comparaison des résultats de mesure dans le temps.

Pour répondre à ces exigences, vous pouvez faire étalonner vos instruments dans les structures d’étalonnage accréditées. Le principe de raccordement des instruments de mesure est basé sur une chaîne continue depuis les laboratoires nationaux de métrologie jusqu’aux laboratoires accrédités par le Comité français d’Accréditation (COFRAC), appelée chaîne nationale d’étalonnage. La procédure de raccordement d’un instrument de mesure se fait par l’étalonnage qui consiste à le comparer à des étalons connus afin de déterminer l’écart par rapport aux étalons.

Généralement, afin de s’assurer des facilités d’utilisation, les entreprises ont besoin d’une vérification de leurs instruments de mesure. Cela se fait par la comparaison des résultats d’étalonnage à des prescriptions qui peuvent provenir d’une norme, d’une réglementation ou de règles préalablement définies par l’entreprise elle-même.

L’étalonnage est une opération technique. Quant à la vérification, il s’agit d’une opération purement administrative permettant de prendre une décision. En effet, si les résultats sont à l’intérieur des normes d’acceptation, il faudra alors remettre l’appareil en service. Par contre si les résultats sont à l’extérieur des limites d’acceptation, dans ce cas il y a plusieurs options qui sont à envisager : déclasser l’appareil lorsque plusieurs limites de classe ont été envisagées, ajuster l’appareil si le personnel métrologue de l’entreprise dispose des aptitudes pour intervenir, faire réparer l’appareil par une entreprise spécialisée ou le détruire.

Bon à savoir : en cas d’ajustement de l’appareil ou de sa réparation, il est recommandé d’effectuer à nouveau l’étalonnage et la vérification pour s’assurer que l’appareil est conforme aux normes réglementaires.

L’incertitude de mesure

L’un des éléments intervenant dans le processus de décision d’acceptation d’un produit est l’incertitude de mesure. En effet, l’incertitude de mesure est un intervalle qui est centré sur la valeur mesurée, dans lequel il est très probable que la valeur vraie se situe.

Par conséquent, l’on peut dire que dès lors que l’incertitude de mesure est minorée devant la tolérance à mesurer, les risques en ce qui concerne l’acceptation ou le refus de produits seront minimes. Dans le cadre d’une entreprise, il est nécessaire de connaitre ses incertitudes de mesure pour pouvoir choisir un appareil et une méthode adaptée à la mesure que vous souhaitez faire. En l’espèce, il convient de connaitre en amont les besoins en ce qui concerne les mesures à effectuer. Par conséquent, cela suppose que déjà dans le processus de fabrication, vous avez pu établir les incertitudes de mesures requises. Ensuite, vous devez analyser les processus de mesure et en estimer l’incertitude sur les résultats.

L’importance des appareils de mesure de qualité

Il est devenu une règle au niveau des entreprises qui se veulent être compétitives sur le marché. En effet, les entreprises prennent davantage conscience qu’une bonne maitrise des processus de mesure et du pilotage du système de management de la mesure peut contribuer à l’amélioration de leur efficience en permettant de réduire les coûts. Ne pas maitriser ses intervalles d’étalonnage ou produire des résultats de mesures non traçables ou erronés est autant de dysfonctionnement qui présente de grands risques et qui peut faire perdre beaucoup d’investissement.

Aujourd’hui, la fonction métrologie permet aux fabricants de tous types de produits de maitriser tous les processus mis en œuvre, de prendre des décisions pertinentes et d’améliorer la qualité des mesures effectuées sur leurs produits. Pour accroitre votre compétitivité en améliorant la qualité des produits tout en agissant sur les coûts, les processus de mesures doivent être dimensionnés au plus juste.

Parce qu’elle est une composante essentielle de la qualité des produits et des services, la métrologie industrielle constitue donc un véritable enjeu de compétitivité. Il est quasi impossible pour toute entreprise de fabriquer des produits de qualité sans disposer d’instruments de mesure performants. Mieux, ces instruments de mesure de qualité doivent être étalonnés.

La métrologie industrielle embrasse tous les secteurs d’activités tels que l’alimentation, l’énergie, l’environnement, la santé, les télécommunications, les travaux publics, etc. à cause de l’évolution des technologies qui rend nécessaire un réajustement régulier des mesures et des instruments. En clair, la métrologie industrielle consiste à maitriser et à optimiser l’utilisation des appareils de mesure qui ont un impact sur la qualité des produits.

En conclusion, notez que toute approche de qualité s’appuie sur des essais et des mesures. La qualité de ces mesures repose sur une bonne métrologie c’est-à-dire les appareils de mesure. Il est donc utile d’installer au sein de l’entreprise une organisation qui aura pour tâche la gestion du parc d’instrument de mesure.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here