Taille du texte [ - ] | [ + ] Un site du Conseil Général du Calvados
Calvados Strategie
  • Découvrir la vie économique du Calvados
  • S'informer sur l'actualité économique du Calvados
  • Explorer les Zones d'Activités du Calvados avec ZACAL
  • Bourse des locaux. Immobilier d'entreprise Calvados Normandie Caen. Vendre, louer bureaux, entrepôt
  • Portraits d'entrepreneurs du Calvados. Présentation de chefs d'entreprises de Normandie.
  • S'implanter dans le Calvados, l'accompagnement de Calvados Stratégie

La vie économique du Calvados Portraits d'entrepreneurs du Calvados
Contact
Version anglaise Version française Version version chinoise
 
Accueil > Portraits > HUREL

Janette HUREL , fondatrice du Musée du Chocolat à Bayeux et la chocolaterie du Drakkar à Caen


Le chocolat, une vocation à partager sans modération

Mis en ligne : décembre 2009
Janette HUREL , fondatrice du Musée du Chocolat à Bayeux et la chocolaterie du Drakkar à Caen
Le chocolat a ses passionnés, ses admirateurs, ses inconditionnels. Du cacaoyer à la chute de la cabosse, des graines aux fèves, de la fabrication à la tablette… avant de séduire en boucle le palais, Janette Hurel a depuis sa plus tendre enfance franchi le pas.
Elle a succombé aux charmes du chocolat. Le noir. Le vrai. Aux parfums exotiques. Exhalant des arômes si fins et si subtils. Janette l’affirme : « C’est magnifique un cacaoyer. Un arbre plein de magie avec des feuilles, des fleurs, plus de 100 000 fleurs, des fruits…et puis participer à une récolte, attendre la fermentation, le séchage... c’est magique. » L’enthousiasme est omniprésent à la simple idée d’évoquer, de faire partager sa passion.
Des voyages professionnels au Mexique, sur les plantations de Madagascar et Sao Tomé ont consolidé son inclination pour le chocolat. Sao Tomé ou l’île chocolat, son surnom, est située au large des côtes gabonaises. Le point 0 de l’Equateur, une ancienne colonie portugaise, aussi étendue que le Calvados, est devenue le port d’attache de Janette et de son mari, Michel.

Un musée dédié au chocolat

« Depuis 2004, notre association, six chocolatiers répartis sur toute la France, s’est réunie en accompagnant douze plantations solidaires. Nous garantissons aux planteurs de l’île la vente de leurs récoltes. En dehors de ces plantations, ils ont diversifié leurs activités avec des fleurs exotiques et des bananes. Nous leur apportons aussi un soutien financier, des médicaments, des produits scolaires, des vêtements… »
De tous ces séjours à l’étranger, le couple a ramené de multiples objets touchant de près ou de loin à leur domaine de prédilection.
« La cerise sur le gâteau, c’était pour nous de concrétiser notre fin de carrière, de mettre tous ces objets en valeur : l’idée d’un musée m’est venue lors d’un séjour au Mexique. » Depuis 2006, à l’entrée de Bayeux, à Nonant, des effluves si particuliers se dégagent et s’étendent dans le Bessin et par delà, dans le Calvados.
Profitant de cette opportunité, ils ont décidé de transférer le laboratoire. La fabrication, dirigée par Michel Hurel avec deux salariés, s’établit au sein de ces 200 m² séparés par deux pièces distinctes. L’une pour le cacao, la seconde pour toutes les autres spécialités.

Le Drakkar

Le Musée du Chocolat bénéficie d’une surface de 400 m² : « On a fait une folie ! Mais on est contents, totalement épanouis dans le chocolat. De plus, en juillet et août, nous proposons aux visiteurs de faire eux-mêmes leur tablette. Nous avons 2 000 amateurs sur cette période. » Quant à la boutique, elle s’étend sur 100 m² et présente un comptoir en forme de Drakkar. Au total, 20 000 personnes franchissent chaque année les lieux.
Le Drakkar justement, l’autre spécialité de la maison : une mousse pralinée légère, enrobée de meringue. Le procédé de fabrication date des années 60 et provient de Paul Hotot. C’est la locomotive de la maison, elle réalise 50% de son chiffre d’affaires.
Vendeuse dans la confection à Saumur, apprenti pâtissier à Caen, Janette et Michel ont partagé pour la première fois leur goût du cacao lors de leurs vacances en Corrèze, à 16 ans. Rien ne les a séparés depuis leurs premiers pas dans la fabrication du chocolat en 1976.
Ensuite, ils vont s’établir à Saint-Pierre-sur-Dives en 1982, à Ouistreham en 1992 avant un bref passage à Boulogne-Billancourt en 1998. Puis ils reviennent dans le Calvados en 2001et acquièrent le magasin Hotot rue Saint Pierre à Caen. Leurs trois enfants succomberont au cacao, ils sont devenus des chocolatiers à part entière.



Entrepreneurs du Calvados Consultez tous les portraits des ambassadeurs du Calvados
Actualites economique du Calvados
Retrouvez toute l'actualité de Calvados Stratégie


Info economique du Calvados
Voir la lettre mensuelle
Abonnez-vous


Actualites economique du Calvados
Caroline SALLE, créatrice de "Lunettes à domicile"
Une jeune entrepreneuse lance un concept innovant dans le Calvados
Imprimer   Facebook   Twitter Viadeo PDF
 
Calvados Strategie - Agence de développement économique du Calvados - Caen - Normandie - Tél. 02 31 15 62 70

› Implanter son entreprise

› Les missions de Calvados Stratégie

› Les outils de Calvados Stratégie

› Les aides financières

› Réussir votre implantation

› Trouvez votre local professionnel

› Les zones d’activités du Calvados

› Communiquez sur votre entreprise

› Le Conseil Général du Calvados  

› L’économie du Calvados

› Bien vivre dans le Calvados

› Commnuniquer dans le Calvados