De plus en plus plébiscitées ces dernières années, les entreprises offshore constituent un excellent moyen d’opérer en dehors de sa circonscription administrative ou de son lieu de résidence. En réalité, ce type de société représente une excellente opportunité d’affaire pour un investisseur, et cela est d’autant plus bénéfique à Dubaï.

Entre un système juridique stable, un régime souple et adapté aux réalités de l’entrepreneur étranger ou encore un accès de choix à la finance mondiale, Dubaï est à l’évidence une destination très propice pour une société offshore.

Mais pour profiter de ces nombreux avantages, il faut déjà savoir comment créer idéalement son entreprise offshore dans la ville. Avec un processus clair et détaillé étape par étape, découvrez ici la meilleure façon de procéder !

Étape 1 : choisir votre secteur et votre activité

Cette étape est la plus importante et elle ne s’applique d’ailleurs pas uniquement à la création d’une société à Dubai. C’est une étape indispensable pour la création de toute entreprise, surtout quand elle est offshore. En réalité, la nature de votre entreprise conditionne grandement l’emplacement où vous devrez vous installer dans la ville. Vous devrez notamment :

  • vous implanter non loin d’entreprises évoluant dans le même secteur que vous ;
  • vous conformer à d’éventuelles restrictions en fonction du secteur d’activité ;
  • vous positionner en fonction des besoins de votre activité (matière première, clientèle, nature de l’activité, etc).

Il est donc important de vous fixer dès le départ sur le secteur dans lequel vous souhaitez évoluer avec votre entreprise offshore à Dubaï. L’idéal est d’ailleurs de déterminer clairement la nature de votre activité commerciale pour vous faciliter la tâche dans les prises de décisions à venir.

Il faut toutefois noter que vous n’êtes pas obligés de classer votre entreprise offshore dans une seule activité. Avec un seul permis de commerce, vous avez la possibilité de répertorier plus d’une activité commerciale, ce qui est très pratique. Il ne faut donc pas vous en priver.

Étape 2 : choisir la dénomination de l’entreprise

Cette étape peut paraître banale à première vue, mais en réalité, elle est cruciale. Comme c’est le cas dans tous les Émirats arabes unis, Dubaï pratique une politique assez stricte en ce qui concerne la dénomination des entreprises, qu’elles soient onshore ou offshore. Vous devrez donc choisir le nom de votre entreprise offshore dans le respect de cette politique au risque de vous voir opposer un refus catégorique.

Voici les points essentiels à retenir en ce qui concerne cette politique :

  • toute dénomination qui comporte un mot [ou langage] offensant est interdite ;
  • tout nom de société en référence à Allah est proscrit ;
  • toute dénomination se rapportant aux Émirats ou à un groupe religieux, sectaire ou politique est également interdite.

Par ailleurs, il faut retenir que si vous optez pour nom d’une personne pour la dénomination de votre entreprise, la personne se doit d’être partenaire ou propriétaire de l’entreprise. Aussi, n’optez pas pour des initiales ou des abréviations, il est nécessaire d’utiliser le nom complet.

Étape 3 : étudier l’option de la zone franche
Entrepreneur, Démarrage, L'Homme, Planification

Vous vous en doutez, la création d’une entreprise offshore à Dubaï présente de nombreux avantages. Mais elle peut s’avérer davantage bénéfique si vous choisissez de la créer dans une zone franche. Ainsi, après avoir déterminé la nature de votre activité et choisi votre nom d’entreprise, vous devriez prendre le temps d’étudier sérieusement l’option de la zone franche.

À Dubaï, la zone franche est une zone géographique aménagée et équipée de toutes les infrastructures nécessaires pour un chef d’entreprise qui désire créer son entreprise (offshore notamment). Encore appelée « freezone », cette zone franche bénéficie également d’intéressants avantages fiscaux et permet l’obtention d’une résidence à Dubaï pour exercer ses activités sur le territoire.

Le plus gros avantage d’une zone franche, c’est que vous disposez de 100 % de votre capital. Cela est possible grâce au traité de non double imposition signé entre les Émirats arabes unis et la France en 1989. Concrètement, en optant pour une zone franche pour la création de votre entreprise offshore à Dubaï, le bénéfice généré par votre entreprise n’est imposable qu’aux Émirats arabes unis et pas en France.

Le taux d’imposition étant de 0 % à Dubaï, vous avez la totalité de votre capital à disposition. La zone franche est donc à l’évidence une option très intéressante pour la création de votre entreprise offshore. Toutefois, il faut tenir compte de la nature de votre activité, de votre cible et de vos ambitions avant de faire cette option.

Étape 4 : préparer les documents de création d’entreprise et soumettre votre demande

Cette étape est la plus pratique. Elle consiste avant tout à préparer et finaliser les documents nécessaires à la création de votre entreprise offshore à Dubaï. À cet effet, il faudra remplir un formulaire de demande pour la dénomination de votre entreprise et fournir des copies de passeports des actionnaires. Tout cela devra être fourni aux autorités locales compétentes.

En fonction du secteur d’activités ou de la zone franche choisie, vous pourrez être amenés à fournir un plan d’affaires ou un certificat de non-objection. Une fois que tous les documents sont réunis, il ne vous reste plus qu’à soumettre votre demande. Après traitement, vous recevrez la licence de votre entreprise dument délivrée par le gouvernement.

Il faut l’avouer, la partie administrative est l’étape la moins facile du processus. Heureusement, vous pouvez vous faire assister par des professionnels sur ce site.

Étape 5 : passer à la création d’un compte bancaire

Vous êtes désormais en possession de tous les documents nécessaires afin de procéder à l’ouverture d’un compte bancaire pour votre entreprise offshore. Ici, le choix se fera essentiellement en fonction des préférences, du secteur d’activité, des facilités de transferts (les transferts internationaux notamment) et évidemment du contenu et de la richesse des offres.

Vous vous en doutez, on retrouve de nombreuses banques fiables aux Émirats arabes unis. Vous n’aurez donc pas tellement de mal à trouver une banque qui vous convient. Votre seul problème serait peut-être l’embarras du choix. Mais en prenant en compte les critères énumérés ci-dessus, vous devriez pouvoir vous fixer rapidement. Dans le doute, procédez par élimination.

Parmi les banques les plus présentes, on peut citer notamment :

  • la banque Emirates NBD ;
  • la Commercial Bank of Dubai ;
  • l’Abu Dhabi Commercial Bank ;
  • la banque Barclays ;
  • la banque HSBC ;
  • ou la Citibank.

Vous n’avez qu’à contacter les banques qui vous intéressent et organiser des rendez-vous. N’hésitez pas à solliciter l’assistance de votre spécialiste en création d’entreprise offshore afin de vous assurer de faire le meilleur choix.

Étape 6 : faire les demandes de visa pour Dubaï

Si vous décidez de créer votre société en offshore à Dubaï, il vous faudra forcément effectuer des déplacements fréquents vers la ville. Cela est aussi valable pour vos collaborateurs, vos partenaires d’affaires ou même des membres de votre famille. À cette étape, vous pourrez déjà effectuer des demandes de visa pour votre personnel et les personnes à charge. En optant pour une zone franche, vous avez des facilités à cet effet.

Skyline, Dubaï, Gratte-Ciel, Ville, Architecture, Tour

Pour la famille ou des personnes qui ne sont pas directement liées à votre entreprise, il y a toutefois certains critères à respecter. Le processus d’obtention de visa se déroule généralement en 4 étapes assez simples à passer. On a donc :

  • l’obtention du visa d’entrée ;
  • l’ajustement du statut ;
  • le passage de l’examen médical ;
  • et pour finir l’application en vue d’obtenir une carte d’identité des Émirats.

Une fois toutes ces étapes, il ne reste que la validation du visa qui vous permettra de faire venir les personnes concernées.

Bonus : quels sont concrètement les avantages que vous tirez de la création d’une entreprise offshore à Dubaï ?

Le plus gros avantage d’une zone franche, c’est que vous disposez de 100 % de votre capital.

L’avantage le plus concret dans cette démarche, c’est certainement la possibilité de détenir 100 % de son capital. On peut donc le rapatrier entièrement. Avec un régime exempt de barrières commerciales, vous n’avez pas à payer d’impôt local ou d’impôt sur le revenu sur une période allant jusqu’à 15 ans.

À Dubaï, les sociétés en offshores sont encadrées par la loi de 2003 sur les sociétés offshores. Cette loi offre un nombre assez important d’avantages à ces sociétés. Les plus notables sont :

  • un meilleur accès à la finance mondiale ;
  • un régime réglementaire bien souple et réaliste ;
  • des moyens et systèmes pour distinguer les actifs des entités opérationnelles ;
  • un système juridique stable et ouvert aux entreprises ;
  • la non-imposition de certains revenus internationaux ;
  • et la fourniture d’une passerelle pratique et fiable pour une expansion du marché international.

À l’évidence, pour créer son entreprise offshore avec le moins de contraintes possibles et de nombreux avantages fiscaux, Dubaï est une destination parfaite. En plus, ce type de société est rapide et simple à créer dans la ville, surtout en comparaison à d’autres types de sociétés.

Vous pouvez vous servir d’une société offshore pour le commerce international, des services de conseil, la holding, etc. Pour finir, la création d’une société offshore à Dubaï est un gage de crédibilité. Vous bénéficiez du prestige et de la notoriété de la ville. Il en est de même si vous décidez de créer une société à Hong Kong.  

Vous voilà parfaitement informé sur la procédure à suivre pour créer au mieux votre entreprise offshore à Dubaï. Vous n’avez plus qu’à vous lancer !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here