Les taux sont au plus bas, ce qui fait que les placements à taux fixes ne rapportent rien. L’immobilier est très élevé car les emprunteurs ont une capacité d’emprunt très grande grâce à ces taux bas. La bourse semble a des niveaux très élevés et une correction n’est pas à exclure. Les cryptomonnaies ont perdu presque les deux tiers de leur valeur et le pari semble très risqué. L’épargnant se demande dans quoi il peut investir pour se diversifier. Une idée la bande dessinée !

Les bandes dessinées

La bande dessinée n’en fini plus de battre des records lors de ventes à Drouot. Tant les vieux albums de séries grand public telles que Tintin ou Astérix que les objets rares et les planches originales atteignent des sommets.

Les albums rares

Les albums les plus recherchés restent les Tintin et Astérix en éditions originales. Ces dernières années on a vu les côtes fluctuer sur des albums plus récents. On arrive dans de nouvelles générations de collectionneurs, ce qui rend le marché moins stables. L’investissement, excepté les valeurs sures, est donc assez aléatoires.

Les dessins et planches originales

A coup sûr, un marché très intéressant.

  • Le plaisir d’avoir une pièce unique,
  • la possibilité de la mettre en valeur avec un bel encadrement,
  • les plus values potentielles,

sont autant d’éléments qui rendent attractif ce marché.

Quelques conseils pour investir

Sélectionner vos dessinateurs avec soin.

Si vous choisissez des auteurs classiques, faites attention que l’essentiel de la plus value est peut-être déjà dans le prix sauf pour des monuments comme Hergé dont la côte ne fait que grimper au fil des années. A contrario, Franquin semble stagner. Si vous optez pour des auteurs contemporains, la plus value possible est plus grande mais la volatilité sur le prix le sera aussi. attention aussi que des auteurs contemporains peuvent d’ores et déjà être sur-côtés.

Essayez d’acheter à bon compte.

Dans les grandes ventes aux enchères, d’une part vous ferez face à une concurrence forte du côté des acheteurs, ce qui fait monter les prix. D’autre part, les frais sont assez élevés. Fouiller le web, essayez de rencontrer les dessinateurs dans les foires et salons ou séances de dédicaces afin d’éviter les frais inutiles.

Choisissez Le dessin ou LA planche.

Pour un même dessinateur, un dessin ou ne planche ne se valent pas, il faut voir quel est le héros qui est dessiné, dans quelle attitude. Le dessin est-il à l’encre de chine ou en couleur. De quelle taille est-il, autant d’éléments à prendre en compte.

« En 2016, une planche Tintin partait au prix astronomique de 1,55 million :
Tintin en apesanteur : une planche de l’album On a marché sur la Lune a été adjugée samedi 19 novembre au prix record de 1,55 million d’euros lors d’une vente aux enchères chez Artcurial, à Paris. » source

Ne pensez pas que les auteurs contemporains soient en reste. Des dessinateurs comme Guardino (Blacksad), Mirales, Gibrat, Marini, … peuvent constituer des placements intéressants comme en témoigne Daniel Maghen

« Le succès de la vente Miralles nous conforte dans la publication de catalogues consacrés à des auteurs contemporains » ».

Les objets BD

Depuis que les figurines à tirage limité ont été créés par Marie Leblon, Alexis Poliakoff, Michel Aroutcheff et Jean-Marie Pigeon, des vocations de collectionneurs d’objets BD (voir BD-objet.com) se sont créées. Et avec ces vocations, sont apparus des spéculateurs qui mélangés aux collectionneurs ont fait grimper les prix. Aujourd’hui le marché est plus mature. Il faut donc être sélectif.

Un sculpteur plus récent, Pascal Rodier, fondateur de Fariboles, connait un grand succès grâce à ses sculpture de Schtroumpfs. D’autres de ses sculptures sont recherchées, telles que le Tintin Bric à Brac, le Scorpion, le Rige.

Pixi

objet-bdpixi

Pixi a une boutique sise rue de l’échaudé à Paris. Vous pouvez aussi voir ces objets de collections en plomb à tirage limité dans de nombreux magasins de BD. Pixi, ce sont des boîtes rouges mythiques.

Pixi ne produit plus directement de Tintin car Moulinsart a préféré ne plus accordé de Licences. Les anciens Pixis Tintin semblent plafonner dans les prix. Les anciens Pixis Gaston voient leurs prix descendre après une hausse importante il y a près de 15-20 ans.

 

Si vous pouvez avoir des boîtes Tintin Moulinsart avec des pièces assez jolies et dont le tirage est faible, il est probable que votre risque soit très limité et que le potentiel de huasse soit élevé.

Pour le reste, c’est un marché devenu assez difficile.

Leblon

Leblon-Delienne a connu des années difficiles depuis la perte de la licence Tintin et des reprises ainsi que des difficultés financières. Le prix des anciennes pièces semble stable.

Aroutcheff

La marque Aroutcheff a été revendue et le caractère artisanal des premières pièces n’est plus présent. Les objets Tintin restent recherchés. Les Spirou après un forte flambée semblent avoir perdus un peu de valeur.

Pigeon

Pigeon, ce sont LES pièces rares en tirage très limité. Si vous avez la chance de pouvoir en acquérir une, cela semble un placement assez sûr, surtout s’il s’agit de Tintin. Attendez-vous toutefois à devoir mettre un prix à 5 chiffres pour beaucoup d’entres eux.

Conclusion

Investir dans la bande dessinée peut constituer un bon placement mais il faut être très sélectif. Le marché des objets est devenu mature, ce qui complique la visibilité sur l’évolution des prix. Quel que soit votre choix, sélectionner avec soin l’auteur.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here