Le premier élément que tout le monde recherche dans son intérieur est le confort. Votre maison ne saurait être ni habitable ni accueillante s’il n’y a pas un certain confort, car c’est le premier endroit qui vous accueille après une longue et stressante journée de travail. Si elle est inconfortable, vous ne vous y plairez donc pas ; vos invités encore moins. Vous n’avez pas besoin de grand-chose pour vous sentir bien chez vous. Si vous ne savez pas comment faire pour garantir le confort de votre intérieur afin de vous y plaire à chaque instant que vous y serez, il vous suffit de mettre en œuvre quelques règles essentielles, lesquelles sont ci-dessous exposées.

Le confort intérieur : Qu’implique-t-il ?

Le confort est un sentiment de bien-être. C’est un état de satisfaction de l’être humain (précisément de son corps) vis-à-vis de son environnement immédiat.

Le confort intérieur est une sensation propre à chacun certes, mais il est indispensable pour vivre plus à l’aise chez soi. En été par exemple, pendant que certaines personnes se sentent à l’aise chez elles (dans leur salon, leur salle à manger, leur salle de bain ou toute autre pièce intérieure) à une température de 18 ° ou moins, d’autres retrouvent plutôt leur confort à 28 ° ou même plus. D’autres encore pour un meilleur confort préfèrent se servir d’appareils de chauffage pour compléter la température de l’air. On parle alors de confort thermique. En dehors du confort thermique, il existe d’autres éléments qui participent au bien-être dans une maison et sans lesquels on ne saurait parler de confort intérieur. Le confort intérieur implique donc par exemple :

  • le confort acoustique ;
  • le confort tactile ;
  • le confort visuel ;
  • le confort phonique ;
  • etc.

Le confort acoustique

Le confort acoustique est relatif aux sons perçus en intérieur. Il dépend en grande partie de la qualité des matériaux utilisés en intérieur (mobilier et différents aménagements intérieurs) et de leur capacité à renvoyer les sons. Généralement, c’est un élément qui tend à être négligé lorsqu’on parle de confort intérieur. Il ne devrait cependant pas en être ainsi, car un bon confort acoustique en intérieur influence positivement la qualité de vie des occupants et permet d’éviter des troubles tels que le stress, la fatigue, la nervosité, l’insomnie, etc.

Le confort tactile 

Le confort tactile dépend en grande partie de la température des surfaces (les sons par exemple) qui sont fréquemment en contact direct avec la peau. Vous ne saurez garantir le confort de votre intérieur et bien y vivre si le confort tactile est négligé.

Le confort visuel

Qui parle de confort intérieur parle également de confort visuel. L’éclairage naturel contribue en grande partie au confort intérieur. Une maison qui n’est pas suffisamment éclairée ne peut en aucun cas être confortable. Le confort visuel est essentiellement relatif à la qualité des surfaces de vitrages, à leur mode d’installation et donc à leur capacité à projeter de la lumière naturelle à l’intérieur de la maison. Des baies vitrées mal orientées par exemple entraineront fréquemment une absence de lumière naturelle dans la maison en plein jour et donc une sensation fréquente d’inconfort. Cependant, il ne s’agit pas que du naturel. Le confort visuel dépend également des matériels d’éclairage (lampes, veilleuses, etc.) artificiels installés en intérieur pour fournir le plus d’éclairage possible.

Le confort phonique 

Tout comme le confort acoustique, le confort phonique est relatif aux sons perçus en intérieur, lesquels proviennent de l’extérieur. Le confort ici est caractérisé par la capacité des parois à affaiblir les sons et bruits provenant de l’extérieur.

Il est essentiel de connaître ces différents éléments de base qui entrent dans le champ du confort intérieur avant de savoir comment s’y prendre pour garantir son confort à l’intérieur de la maison. Vous vous demandez alors comment faire pour garantir votre bien-être intérieur en tenant compte de ces éléments.

Faire un état des lieux

Si vous ne vous sentez plus à l’aise chez vous et que vous n’avez plus le confort intérieur recherché, commencez par faire un état des lieux afin d’avoir une idée des éléments qui sont à la base de votre inconfort intérieur. Posez-vous des questions comme : « mes murs intérieurs et ma toiture sont-ils bien isolés ? », « l’éclairage intérieur actuel est-il suffisant ? », « mes sols intérieurs m’offrent-ils un confort thermique suffisant ? », « la cheminée seule suffit-elle pour réguler la température intérieure de la maison ? », « mon mobilier est-il toujours en bon état et m’assure-t-il un confort ? », « mes pièces intérieures sont-elles régulièrement aérées », etc. Les réponses à ces questions vous aideront à mieux orienter vos démarches pour optimiser le confort de votre intérieur.

Rénover les pièces intérieures

Si l’inconfort s’installe dans votre intérieur, commencez par remettre en cause l’ambiance des pièces principales. Demandez-vous si celles-ci répondent toujours à vos actuels besoins. Sinon, pensez simplement à faire une rénovation des pièces intérieures selon vos besoins, vos préférences afin de les rafraîchir et vous y sentir plus à l’aise. Si vous êtes habiles de vos mains et que vous avez quelques acquis en aménagement, vous pouvez décider de rénover vos pièces vous-mêmes (en partie) en rafraîchissant les peintures des murs par exemple. Cependant, sachez que cela vous demandera assez de travail, d’énergie et de temps. Faire une rénovation intérieure n’est pas chose facile. Il existe par contre des professionnels bien formés et bien expérimentés dans toute la France (surtout en Ile de France) qui s’y connaissent suffisamment. Si vous êtes en Ile de France par exemple, il serait préférable de confier votre projet de rénovation appartement Ile de France à des professionnels de la rénovation intérieure pour avoir un résultat impeccable sans faille selon vos goûts et vos attentes. Si votre intérieur était aménagé dans un style purement classique et qu’il n’apporte plus le confort nécessaire, vous pouvez décider de le rénover dans un style moderne afin d’améliorer le confort intérieur. Tout dépendra de vos attentes en matière de confort (dimensions des pièces, harmonie des couleurs des pièces intérieures, espace, dispositions des meubles, matière et qualité des meubles, etc.).

Aérer les pièces intérieures

L’air intérieur dans une maison est un mélange de composés organiques volatils libérés par les tapis, les fenêtres, les meubles, les moquettes, les vêtements, les produits ménagers, etc. Il n’est plus à démontrer qu’une accumulation de ces substances à l’intérieur d’une maison engendre l’inconfort et nuit à la santé des occupants de la maison. Il est donc indispensable d’aérer régulièrement la maison en nettoyant fréquemment les pièces et en laissant les fenêtres ouvertes (pendant 30 à 45 minutes par jour) pour laisser entrer l’air naturel. Pour augmenter le confort intérieur et apporter plus de vie à votre intérieur en dehors de ces gestes d’aération, pensez à y poser des potagers d’intérieur avec des végétaux (surtout si vous adorez la nature). Vous pourrez alors respirer plus sainement dans votre maison en rendant celle-ci plus aérée et plus confortable. Si vous ne savez pas vous occuper d’une plante, il vous suffit d’opter pour des plantes qui ne requièrent pas de grands soins.

Opter pour un éclairage intérieur suffisant

Comme dit plus haut, l’éclairage de la maison contribue au confort visuel, donc au confort intérieur. Ne négligez pas cet aspect si vous souhaitez garantir le confort de votre maison. Si vous n’obtenez pas suffisamment de lumière naturelle à l’intérieur de votre maison, prenez le soin d’organiser votre intérieur avec l’aide d’un professionnel pour optimiser l’accès de la lumière naturelle chez vous. Si vous souhaitez opter pour des lampes artificielles pour booster le niveau d’éclairage intérieur, vous êtes libres de le faire tant que l’éclairage obtenu vous convient en matière de confort.

Choisir un bon système d’isolation d’intérieur

Vous ne pouvez pas vivre dans une maison et ne pas retrouver le confort thermique idéal chaque saison. Il est toujours important de penser à isoler toute la maison notamment les sols, la toiture et les murs afin d’avoir la température idéale à l’intérieur des pièces intérieures, quelle que soit la saison. Ceci vous permettra non seulement d’avoir le confort thermique et tactile voulu à l’intérieur de la maison, mais aussi de faire des économies en ce qui concerne les dépenses énergétiques. Si votre budget est limité et ne vous permet pas de faire une isolation, les options classiques sont aussi envisageables comme la cheminée ou le foyer fermé par exemple.

N’hésitez pas à respecter ces règles et à y mettre tous les moyens possibles, car plus votre intérieur est confortable, plus vous vous y plairez et cela y va sans doute de votre bien-être.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here