En fonction de leurs objectifs et de leurs activités, les entreprises envoient des newsletters ou lettres d’information hebdomadaires, mensuelles ou trimestrielles à leurs clients ou partenaires. Ces lettres d’information comprennent des mises à jour périodiques, des nouvelles, des promotions et des événements communiqués sous forme imprimée ou électronique à une liste de diffusion regroupant l’ensemble des personnes qui y sont inscrites. L’objectif principal de cet outil de communication est d’attirer l’attention des prospects, mais également de maintenir des liens continus avec les contacts et les clients existants. Cet article vous invite à en savoir plus sur les autres avantages d’une newsletter pour votre entreprise.

Un outil parmi les plus sûrs pour promouvoir votre marque

 

 

L’un des premiers avantages d’une newsletter pour une entreprise est de vulgariser sa marque face aux clients.

Il peut par exemple s’agir d’une boîte B2B partageant des nouvelles commerciales intéressant son secteur, d’un inspecteur en bâtiment qui souhaite envoyer des bulletins mensuels avec des conseils de bricolage ou de météo à la maison aux propriétaires avec lesquels il a travaillé ou simplement un artisan qui entend construire une relation à long terme avec ses clients. Dans chacun de ces cas, même si la newsletter ne produit pas un effet immédiat, elle permet de préserver la marque dans l’esprit des clients qui peuvent également transmettre le bulletin à leurs amis. D’ailleurs, de nombreuses entreprises abandonnent de plus en plus les envois postaux imprimés au profit des envois électroniques, ce qui réduit considérablement les coûts des newsletters régulières. Vous pouvez donc vous servir de ce support pour communiquer avec vos clients et répondre à leurs besoins tout en favorisant durablement l’essor de votre marque.

L’essentiel est de pouvoir réguler le rythme des envois pour ne pas submerger vos clients. La question d’une fréquence e-mail optimale ne peut être résolue que si vous avez un contenu nouveau et significatif à envoyer. La manière exacte dont vous rédigerez le bulletin d’information de votre entreprise dépendra des orientations de votre entreprise et du destinataire de votre envoi.

Booster sa présence sur les médias sociaux

De nos jours, les entreprises sont astreintes à saisir toutes les opportunités de croissance qui s’offrent à elles. Savoir où vous voulez aller vous permettra de mettre les bonnes actions en place. Ainsi, à l’ère du numérique, votre site web doit véritablement faire partie intégrante de vos outils de vente et ouvrir la voie à des opportunités d’affaires. Les canaux de médias sociaux tels que Facebook, Twitter, Instragram et Google+ font partie intégrante des nouvelles stratégies globales de marketing et de croissance.

Pour ce faire, les newsletters sont très efficaces pour bâtir votre communauté en ligne. En démarrant une conversation dans la boîte de réception, où l’engagement est plus ciblé, puis en la terminant dans l’arène des médias sociaux, qui a une plus grande portée, vous générerez plus d’activités sur les flux sur ces derniers avec des résultats palpables. Bien évidemment, il faut être subtil en insérant des liens dans votre newsletter. Si votre newsletter inclut des contenus pertinents avec des liens qui pointent vers votre site internet, vous augmenterez les chances d’accroître le trafic entrant de votre site internet.

La newsletter contribue à accroître les ventes de votre entreprise

De toute évidence, le bulletin d’information est un excellent moyen de promouvoir ses produits et services. Il se trouve à mi-chemin entre un outil d’information et de promotion. C’est pourquoi certains n’hésitent pas à le comparer à un séminaire en ligne qui vous permet de réunir vos clients au même moment et de répondre à leurs questions en direct. Avez-vous un e-commerce? Informez vos clients de l’arrivée de nouveaux articles et communiquez-leur les réductions et les offres promotionnelles qui sont réservées ; cela pourrait être un bon moyen d’augmenter les ventes.

En envoyant une newsletter pour votre entreprise, vous pourrez générer du trafic sur votre site, puis vous réussirez à converger des leads identifiables qui peuvent à leur tour se traduire en ventes concrètes. L’essentiel est de pouvoir « monétiser » votre marque en transformant les utilisateurs en clients.

Pour ce faire, vous n’avez pas besoin de planifier une stratégie et d’attendre que votre publicité passe à la télévision pour communiquer, par exemple, sur le lancement d’un nouveau produit ou service. Contrairement aux outils marketing traditionnels (télévision, radio, affiches, flyers, etc.), le courrier électronique vous permet de communiquer directement avec vos clients et en temps réel. Et compte tenu du fait que la plupart des gens vérifient les courriers électroniques quotidiennement, il y a de fortes chances que votre message atteigne sa destination et sa cible. Retenez simplement que les courriels sont devenus l’un des moyens de communication les plus prépondérants. C’est pourquoi il est important que les entreprises intègrent ou optimisent les newsletters dans leur mix marketing.

Renforcer la crédibilité de son entreprise

La confiance est le cœur de toute relation professionnelle épanouissante et performante. Accroître sa crédibilité est une condition essentielle à la réussite et à la pérennisation d’une entreprise. Les clients veulent acheter des produits à des entreprises en qui ils ont confiance, et l’un des moyens de renforcer la confiance consiste à fournir un contenu pertinent sous la forme d’un bulletin d’informations sur les ventes. Il est important que vos prospects vous jugent crédibles de répondre à leur besoin, et il existe de nombreuses manières de le faire, dont l’envoie de newsletters. Par exemple, un restaurant en démarrage peut envoyer un bulletin hebdomadaire présentant une étude récente sur les bienfaits de ses recettes favorites ; une entreprise B2B peut inclure des articles sur l’optimisation des comptes de médias sociaux de votre entreprise dans son bulletin d’information. Pensez à vos clients et réfléchissez à ce que vous, en tant qu’expert du secteur, pouvez leur proposer pour les aider dans leurs affaires et leur vie personnelle. C’est ainsi que vous gagnerez votre place d’expert auprès d’eux.

Il faut donc retenir qu’en vous présentant systématiquement dans la boîte de réception de votre client actuel ou potentiel, en proposant un contenu utile et engageant qui répond à leurs besoins, vous vous octroyez un excellent moyen de créer une image professionnelle de votre entreprise en coulisse. Ce que vous représentez, comment vous le faites et surtout en quoi cela profite au destinataire de votre courrier électronique doivent être au cœur de votre stratégie de communication par newsletter.

Envoyer une newsletter ne vous coûte pas grand-chose

Le principal obstacle à l’envoi régulier de newsletters par courrier électronique est que beaucoup de gens le considèrent comme une corvée. Sinon, le processus en lui-même ne nécessite pas grand-chose en termes de coût financier.

Le coût d’envoi d’un courrier électronique est nettement inférieur à celui de la plupart des autres formes de marketing.

Par exemple, lorsqu’une entreprise diffuse une publicité sur Facebook ou une campagne imprimée, les coûts associés à tous les efforts de marketing doivent être soigneusement pris en compte avant de se lancer. Ils peuvent inclure le payement de bannières publicitaires ou la rémunération de marqueteurs par affiliation. En comparaison, l’envoi de newsletters coûte nettement moins. Par exemple, le routage de leur emailings peut coûter environ 17 € / mois avec des mails illimités pour près de 2 000 contacts au maximum. Certains outils (MailChimp et MailJet) optent pour une tarification supplémentaire pour accéder aux fonctions avancées (marketing automation, segmentation développée…). Cette solution est donc plus économique que de faire appel à des prestataires différents pour la conception (design graphique, conception-rédaction…) ou de lancer une campagne dans les médias traditionnels.

Il est facile de mesurer l’impact d’une newsletter sur votre audience

Avec toutes les études possibles, il est vraiment facile de mesurer le retour sur investissement de la rédaction et de l’envoi de courriers électroniques à vos abonnés. Vous pouvez explorer les résultats obtenus avec différents types de contenus, modèles, fréquences ou heures de la journée pour déterminer ce qui convient le mieux à votre entreprise. Parmi les outils de mesure de l’impact d’une newsletter, il y a le :

  • Taux de livraison : il permet de déterminer à combien de personnes (ou emails) vous avez envoyé votre newsletter et combien de ces emails ont été réellement livrés ;
  • Taux d’ouverture : bien que cette donnée varie d’une entreprise à l’autre, il est facile de déterminer sa nature par des études précises. Une étude récente sur les statistiques et les taux de clics des bulletins électroniques a permis de conclure que dans plus de 90% des courriers électroniques, le premier lien enregistrait le plus grand nombre de clics. Chaque lien ultérieur voit une nette baisse du taux de clic du lien avant. Cela implique fortement que les sujets postérieurs à votre sujet principal dans un courrier électronique sont considérés comme superflus ;
  • Taux Click-to-Open : il correspond au nombre de clics effectués dans votre newsletter après son ouverture et sa visualisation. Traditionnellement, cette donnée a toujours été considérée comme la mesure décisive pour déterminer l’impact d’une campagne. Le taux de clics indique clairement l’intérêt des lecteurs et vous indique que les destinataires lisent au moins une partie de votre bulletin ;
  • Taux de partage sur les réseaux sociaux : cette donnée permet de savoir si le lecteur valorise votre article au point de vouloir le faire découvrir à d’autres lecteurs sur les réseaux sociaux ;
  • Taux de conversion : c’est la capacité de votre newsletter à produire ou inciter à des actions concrètes chez les lecteurs. C’est la mesure qui a le plus de poids. Pour le connaître, penchez-vous sur une augmentation des inscriptions sur les listes de promotions, le nombre de téléchargements de votre dernier livre électronique ou même votre trafic sur d’autres blogs. Cela indique que vos lecteurs sont plus nombreux que les consommateurs passifs .
  • Taux de désabonnement : il vous montre à quel point les gens apprécient votre contenu et la fréquence à laquelle vous envoyez des courriels. Un taux de désabonnement inférieur à 2% est une moyenne qui est acceptable. Toutefois, si vous avez un taux de désabonnement élevé, vous envoyez peut-être trop de courriels, ou votre contenu n’est pas aussi pertinent pour vos abonnés.

Des services tels que Mailchimp offrent de nombreuses informations qui peuvent vous aider à suivre l’efficacité de vos courriels. Outre les éléments susmentionnés, vous pouvez mesurer d’autres données telles que le nombre de vos abonnés ayant ouvert vos e-mails, le nombre d’abonnés non abonnés et bien plus encore. En outre, vous pouvez configurer le suivi Google Analytics sur vos courriers électroniques afin de pouvoir suivre le comportement de vos utilisateurs une fois qu’ils ont quitté votre newsletter et se sont retrouvés sur votre site Web.

Obtenir de nouvelles opportunités pour votre entreprise et stimuler la clientèle

Utilisez votre newsletter permet de prouver votre expertise et de rester en contact avec des clients potentiels jusqu’à ce qu’ils soient prêts à conclure un accord. Très souvent, les clients recherchent passivement les produits et services qu’ils veulent, mais ils n’ont tout simplement pas le temps, l’argent ou la bonne raison d’acheter maintenant. Un bulletin d’informations qui fournit aux clients potentiels des informations précieuses les aide à prendre des décisions favorables au bon moment et vous crée par la même occasion des opportunités nouvelles. Prenez simplement garde à ne pas créer une newsletter longue et fastidieuse, envoyez moins de contenu plus régulièrement pour vous faire désirer. Par exemple, au lieu d’envoyer une longue lettre d’information mensuelle, vous pouvez en essayer une plus courte, bimensuelle (voire hebdomadaire) qui donne l’impression qu’elle contient des éléments nouveaux.

Un canal direct et un message qui est immédiatement découvert

Le principe d’un email est qu’il peut être envoyé et lu presque instantanément par votre public cible lorsqu’il navigue dans sa boîte de réception. L’avantage réside dans cet appel à l’action immédiate qui incite votre lecteur à prendre une décision en fonction de votre courrier électronique. Si vous invitez votre public à profiter d’une vente flash, le courrier électronique est un excellent moyen d’attirer leur attention sur les remises et de l’inciter à prendre des mesures rapides.

Mais, il peut y avoir des rebonds. Le rebond représente tous les courriels envoyés, mais non parvenus aux destinataires. On distingue deux types de rebonds que sont les rebonds progressifs et les rebonds définitifs. Les premiers sont dus à des problèmes temporaires, tels qu’une boîte de réception complète, un serveur défectueux ou un courrier électronique trop volumineux pour le programme de messagerie du client. Les rebonds définitifs, eux, sont des problèmes permanents, tels qu’une adresse électronique invalide ou un courrier électronique qui n’existe plus. Ce dernier type de rebond est plus problématique.

Malgré ce hic, les newsletters offrent un avantage subséquent sur les médias sociaux en ce sens que  ces derniers ne peuvent pas toujours garantir que les gens verront même votre message. En effet, les algorithmes et le volume considérable poussent souvent le contenu professionnel dans leurs flux et le rendent invisible aux clients.

C’est aussi pour cela qu’il vous faut une stratégie claire pour être certain d’atteindre votre audience sans pour autant avoir l’impression de harceler. Votre site Web doit clairement inclure un endroit où les gens peuvent s’abonner à votre lettre d’information. Si vous avez un magasin de vente au détail, vous pouvez également demander aux gens de s’inscrire en magasin.

En définitive, la newsletter permet créer un lien durable entre les entreprises et leurs clients à un niveau que de nombreuses autres campagnes de marketing par courriel ne sont pas conçues pour faire. Mais il s’agit d’un travail de longue haleine dont la réussite repose sur les efforts et la longévité. Le plus dur consiste donc à investir du temps, des études, de l’argent et faire appel à des professionnels du secteur afin d’être sûr de capitaliser sur vos investissements.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here